Vous êtes ici : Accueil > SST > L’organisation des formations SST dans les établissements scolaires

Documents joints

Publié : 31 octobre 2019

L’organisation des formations SST dans les établissements scolaires

La formation SST est OBLIGATOIRE pour tous les élèves des filières professionnelles. Cette obligation est précisée à minima dans le BO du 11_05_2019) et bien souvent dans les référentiels de formation.
La difficulté réside dans l’organisation de cette formation qui reste à la charge de l’établissement.
Le bulletin Officiel n°12 du 21 mars 2019 précisant les horaires des enseignements généraux et professionnels obligatoires en CAP et Bac PRO indique : En classe de première ou terminale, vous veillerez à ce que les formations conduisant à l’obtention de l’attestation de sauveteur-secouriste du travail puissent se réaliser dans les meilleures conditions (dotation établissement, dédoublement, etc.)

La réforme du CAP implique un changement notable en matière de SST

Les organisations suivantes sont celles qui sont mises en place dans certains établissements de l’académie de Rouen. Il vous appartient de proposer ces possibilités à votre administration.

La communication :
Dès lors que vous êtes plusieurs formateurs SST, il vous est possible :

  • D’organiser un conseil d’enseignement qui favorisera la coordination nécessaire à l’organisation du SST.
  • De nommer un représentant qui sera alors l’interlocuteur privilégié dans l’établissement.

Les besoins matériels :

  • Une salle dédiée avec un lieu de stockage du matériel (ou dans les ateliers).
  • Le matériel requis pour effectuer une formation SST.

- Formation ponctuelle en début d’année

Des journées sont banalisées en début d’année afin de former tous les élèves concernés
Inconvénients : il faut beaucoup de formateurs, beaucoup de salles

- Formation ponctuelle durant l’année sur les heures de cours élève

En accord avec l’équipe pédagogique, le formateur forme un groupe durant 2 journées puis l’autre groupe la semaine d’après sur les mêmes horaires.
Avantage : Peu d’impact sur les cours ( qui se font en groupe plutôt qu’en classe entière)

- Formation lors des PFMP

La circulaire ministérielle présentée au BO du 31 mars 2016 bo_du_31_mars_2016 établit clairement que les élèves de CAP et seconde BAC Pro doivent avoir une semaine de préparation au PFMP : « utilisée pour préparer l’élève aussi bien aux attendus du monde professionnel qu’aux règles de santé et de sécurité indispensables ».

Avantages :
Pas d’impact sur le temps pédagogique de l’établissement
Inconvénient : Le formateur doit être dispo sur ces deux jours
Les élèves sont formés en première année

-Formation sur le temps de PSE

Le nouveau programme de PSE en CAP comprend 43.5 h de PSE soit 1h30/semaine, il est possible de prévoir 1h par semaine et de compléter ponctuellement par la formation SST.
Inconvénient : Seul le prof de PSE intervient, la formation a lieu en 1ére année

- Formation sur le temps du domaine "professionnel"

Si le formateur est enseignant du domaine pro, celui-ci peut inclure la formation à son enseignement.
Avantage : Peut se faire dans les ateliers, conjointement avec le prof de PSE
Inconvénient : Peut impacter le temps de formation de la matière professionnelle.

- Sur le créneau "d’accompagnement personnalisé" (AP)

L’un des enjeux de l’AP est de répondre de manière diversifiée aux besoins des élèves. Sous certaines conditions*, la formation SST peut être associée à l’organisation de l’AP qui est souvent la succession de 2h sur plusieurs sections.
Le formateur peut alors former à tour de rôle les groupes d’élèves.

Avantage : pas d’impact sur les cours
Inconvénient : nécessite une organisation commune avec les intervenants de l’AP

- Formation en juin

Lors de la période de juin, les élèves sont souvent déchargés de cours pour faire place aux examens.
Il peut être envisagé de former les élèves qui ne sont pas concernés par les examens sur cette période.
Avantage : pas d’impact sur les cours

*source : le nouveau lycée : l’accompagnement personnalisé